Music World
Добро пожаловать, Гость. Пожалуйста, войдите или зарегистрируйтесь.
   
  Забыли пароль?
 
Исполнители:
 
 
 
English versionSwitch to English 
Jenifer
Jenifer


Информация
Настоящее имя Jenifer Bartoli
Дата рождения 15 ноября 1982 г.
Откуда Nice, France
Жанры Pop
Adult Contemporary
Годы 2001—н.в.
Лейблы Universal
Mercury Records
Сайт Website



Music World  →  Тексты песен  →  J  →  Jenifer  →  Дискография  →  Appelle-Moi Jen

Альбом Jenifer


Appelle-Moi Jen (2010)
2010
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
. . .


On m'croise parfois en somnifère
à peine sortie de ma nuit
cheveux en vrac y a rien à faire
j'ai le vertige au saut du lit

On m'trouve parfois en solitaire
à peine revenue d'aimer
si l'on s'attache à se défaire
c'est peu être qu'ailleurs il faut chercher

sous l'apparence les apparats
qu'est-ce que t'en penses,
qu'est-ce que tu bois
faut voir dessous pour en être sûr
sous les faïences y a des fêlures
par mes silences tu le mesures
faut voir dessous pour en être sûr

on m'croise parfois dans un sourire
à peine sortie de mon rêve
on a la gueule de nos souvenirs
le temps passant la vie est brève
si brève ...

sous l'apparence les apparats
qu'est-ce que t'en penses,
qu'est-ce que tu bois
faut voir dessous pour en être sûr
sous les faïences y a des fêlures
par mes silences tu le mesures
faut voir dessous pour en être sûr

. . .


J'ai un peu de mal à trouver le sommeil
Quand je t'imagine à ces monts et merveilles
Alors, j'enfile une veste et un verre de vodka.
Tant pis si j'empeste la trouille et le tabac.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.

Seule, je rejoins le centre de la ville et de l'univers.
Je tourne en rond dans les ventres
De ce monde qui tourne à l'envers (hey).
Soûle, je suis sur la piste.
Écris mes maux d'amour à l'oreille de choriste
D'un tube de mauvais goût, (oh) de mauvais goût.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.

Tout l'monde se fout de mes raisons.
La nuit se pose moins de questions.
Dans le berceau des petites gloires, on veut du rêve, pas de l'espoir.
Tout l'monde se fout de mes raisons.
La nuit se pose moins de questions.
Les loups ne donnent pas de prénom, ils pissent partout et puis s'en vont.
On est quand même en avance dès qu'on connaît quelques pas de danse.
Je ferais bien tourner la chance et virevolter mes cavalières de transe.
Mais c'n'est pas encore ce soir que, quelque part, remplaceront
La beauté ou le pouvoir, et je rentre à la maison.
Et ma baignoire, c'est une Kriek, et à la télé, c'est l'Afrique.
Et tu me manques, et la musique dans mes oreilles, c'est la panique.
Ce soir, encore, je t'en ai voulu, ce soir, encore, je me suis déçue.
J'ai joué sur le bord en espérant tomber des nues
Mais tu me manques encore, tu me manques.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse, danse, je danse, danse.
Je prie le jour de ne jamais revenir, je danse, danse.

. . .


La vérité n'est pas bonne à entendre
elle n'est pas belle à voir
c'est une vilaine fille
et qui prend bien des masques
mais c'est la vérité
et elle née comme ça
tu ne la changeras pas
tu ne la changeras pas

la vérité n'est pas une fille facile
n'est pas une fille parfaite
et avec le mesonge
on ne l'y prendra plus
c'est ce qu'elle dit à chaque fois
et puis dans la nuit noire
elle oublie qu'elle est nue
et n'en fait qu'à sa tête
elle n'en fait qu'à sa tpete

La vérité n'est pas celle que l'on jette
au fond de son passé
ou dans les oubliettes
tu ne dois pas l'oublier
elle ressurgit toujours
elle revient mon amour
meme pas pour se venger
mais juste pour exister
quand elle est déplumée

La vérité
j'lui raconte des histoires
la vérité
elle est comme un miroir
pas toujours belle à voir
mais douce à embrasser

La vérité n'est pas bonne à entendre
elle n'est pas belle à voir
c'est une vilaine fille
et qui prend bien des masques
mais c'est la vérité
et elle née comme ça

tu ne la changeras pas
tu ne la changeras pas

. . .


L'amour fou
Fout la haine entre nous
L'amour fout
Le bonheur à genoux

Comme elles brillent
Au fond des yeux des filles
Toutes les larmes que laisse
Cette infinie tristesse
De voir l'éternel qui court

L'amour fou
Fout le camp et c'est tout
L'amour fout
Le monde entier à bout

Comme elles dansent
Au fond des yeux immenses
Toute les larmes que laisse
Cette infinie détresse
Du bonheur qui s'échappe à rebours

L'amour fou
Fout la haine entre nous
L'amour fout
La zone un peu partout

Comme elles coulent
Au fond des yeux des foules
Toutes les larmes que laisse
Cette infinie tristesse
De voir ce que deviennent les toujours

L'amour fou
Fout la haine entre nous
L'amour fout
Le bonheur à genoux

Comme elles brillent
Au fond des yeux des filles
Toutes les larmes que laisse
Cette infinie tristesse
De voir l'éternel qui court

. . .


Ils collent à nos collants
Les autocollants
Laissent sur nos doigts
De longs fils gluants
Ils sont énervants
Les autocollants
Attachés à nous
Désespérement
Les autocollants, les autocollants

D'abord on les prend
Les autocollants
On joue avec
Et on fiche le camp
C'est qu'ils sont collants
Attachés à nous
Désespérement
Les autocollants,
Les autocollants,
Les autocollants,

A bien y réfléchir
Ce n'est pas anodin
Si le mot adhésif
Est du genre masculin
À bien y réfléchir
Ce n'est pas anodin
Si le mot adhésif
Te correspond bien

Ca ne dure pas longtemps
Un autocollant
Au début c'est beau
C'est tout séduisant
Mais avec le temps
Ça perd son brillant
Ca devient un truc
Presqe transparant
Les autocollants, les autocollants
Les autocollants, les autocollants

. . .


Y a pas de fumée sans feu
et ta pyromanie crève les yeux
sache que tout se sait un jour
sois tranquille
j'vois bien ce que tu fais
quand j'ai le dos tourné

je ne pose pas de questions
je me fous des "qu'en dira t-on"
si tu connais la chanson
sache que je sais tres bien
ce que tu fais

quand j'ai le dos tourné
j'ai pas les yeux fermés
tes histoires, j'les connais
quand j'ai le dos tourné

tes promesses j'les connais par coeur
je n'en vois jamais la couleur
je suis daltonienne de l'amour
mais tu te goures
je sais tres bien ce que tu fais

quand j'ai le dos tournée
j'ai pas les yeux fermés
tes histoires j'les connais
quand j'ai le dos tourné
quand j'ai le dos tourné
j'ai pas les yeux fermés
tes histoires je l'ai connais
quand j'ai le dos tourné
quand j'ai le dos tourné

. . .


L'envers du paradis
Quand on s'est aimé si haut
C'est tomber pour excès
De nous deux

L'envers du paradis c'est quand on a donné sa peau
Pour un amour qui n'était que poudre aux yeux

Toi et moi
On s'est perdu hélas
Dans cet enfer de strass
Où nul n'est à sa place
J'en aurais passé des nuits
Sans sommeil

L'envers du paradis
Solitude en écho
C'est le ciel métallique
Sous nos pieds

L'envers du paradis
Quand on a chéri le chaos
C'est rejoindre le cours tranquille de la ville

Toi et moi
On s'est perdu hélas
Dans cet enfer de strass
Nos visages en impasse
J'en aurais passé des nuits sans sommeil

L'envers du paradis
J'ai découpé la photo
Où l'on voit ton absence
De profil

L'envers du paradis
C'est le frisson le vertigo
Quand on se penche sur un passé immobile

L'envers du paradis
Quand on s'est aimé si haut
C'est tomber pour excès
De nous deux.

. . .


Défier l'apesanteur
les lois de l'attraction
du haut de mes talons
ça ne me fait pas peur

jouer avec le coeur
et les nerfs des garçons
le temps d'une chanson
ça ne me fait pas peur

dans ce monde monochrome
le long d'une barre de chrome
je teinte le quotidien
d'un rouge carmin

pole dance, pole dance
oublier la pudeur
jouer l'exhibition
pole dance, pole dance
dans la nuits, les néons
ça ne me fait pas peur

Simuler la candeur
puis tout en suggestion
faire monter la pression
faire monter la chaleur

jouer avec le coeur
et les nerfs des garçons
le temps d'une chanson
ça ne me fait pas peur

dans ce monde monochrome
le long d'une barre de chrome
je redonne des couleurs
a la froideur

pole dance, pole dance
oublier la pudeur
jouer l'exhibition
pole dance, pole dance
dans la nuits, les néons
ça ne me fait pas peur

. . .


Vaiselle et lavage
passons sur le repassage
la poubelle et le vidage
dis c'est comme ça jusqu'a quand

toujours bien gardé la droite
toujours bien gardé la ligne
toujours levé la main droite
toujours avoir le feeling

refrain
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire

assurer ses rendez-vous
savoir encaisser les coups
entretenir son profil
et garder son sex appeal

refrain
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire

tu veux que jte dises
tu veux que jte prenne
que je t'emmène a l'eglise
alors c'est comment qu'on freine

refrain
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire
j'ai pas que ça à faire chéri
j'ai pas que ça à faire

j'ai pas j'ai pas j'ai pas que ça à faire (3 fois)

. . .


tous les risques
que j'aurai pris pour toi
pas de risque
tu les oublieras

chaque indice
qui m'amenait vers toi
fut un délice
et un âpre combat

prend des risques
et cour, échappe moi
sur la piste
tu me retrouveras

si tout glisse
tout file entre les doigts
cour le risque
ou cour droit vers moi

tous les risques
que j'aurai pris pour toi
sont des pistes
auprès de tes bras

sur la liste
de nos plus dure combat
l'amour vit
au dessus des lois

si tout glisse
tout file entre les doigts
c'est le vice
en vertu de toi

tous les risques
que j'aurai pris pour toi
pas de risque
tu les oublieras

. . .


J'ai un peu de mal à trouver le sommeil
Quand je t'imagine à ces monts et merveilles
Alors, j'enfile une veste et un verre de vodka.
Tant pis si j'empeste la trouille et le tabac.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.

Seule, je rejoins le centre de la ville et de l'univers.
Je tourne en rond dans les ventres
De ce monde qui tourne à l'envers (hey).
Soûle, je suis sur la piste.
Écris mes maux d'amour à l'oreille de choriste
D'un tube de mauvais goût, (oh) de mauvais goût.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.

Tout l'monde se fout de mes raisons.
La nuit se pose moins de questions.
Dans le berceau des petites gloires, on veut du rêve, pas de l'espoir.
Tout l'monde se fout de mes raisons.
La nuit se pose moins de questions.
Les loups ne donnent pas de prénom, ils pissent partout et puis s'en vont.
On est quand même en avance dès qu'on connaît quelques pas de danse.
Je ferais bien tourner la chance et virevolter mes cavalières de transe.
Mais c'n'est pas encore ce soir que, quelque part, remplaceront
La beauté ou le pouvoir, et je rentre à la maison.
Et ma baignoire, c'est une Kriek, et à la télé, c'est l'Afrique.
Et tu me manques, et la musique dans mes oreilles, c'est la panique.
Ce soir, encore, je t'en ai voulu, ce soir, encore, je me suis déçue.
J'ai joué sur le bord en espérant tomber des nues
Mais tu me manques encore, tu me manques.

Je danse jusqu'à rire, je prie le jour de ne jamais revenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse jusqu'à rire, la nuit la vie est moins pire.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
J'ai moins peur, à vrai dire, des vampires que de ton souvenir.
Je danse, danse, je danse, danse.
Je prie le jour de ne jamais revenir, je danse, danse.

. . .


комментарии публикуются при поддержке Disqus



© 2011 Music World. Все права сохранены.